ChArMeD LeGenD °Le ForUm°


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Desperate housewives

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
AngeVinou
Piper
Piper
avatar

Féminin
Nombre de messages : 431
Age : 32
Date d'inscription : 11/08/2006

MessageSujet: Desperate housewives   Dim 3 Sep - 18:20





Mais quel secret a donc poussé Marie-Alice Yong (Brenda Strong) à mettre fin à ses jours ? Toute la communauté de Wisteria Lane est en émoi. Epouse dévouée, Marie-Alice s'occupait de sa maison avec application, et s'arrangeait toujours pour que le dîner soit prêt au retour de son mari ou de son fils.
Bref, une vie sans histoire. Une vie (en apparence) plus facile que celle de ses amies Susan Mayer (Teri Hatcher), qui depuis son divorce élève seule sa fille, ou de Lynette Scavo (Felicity Huffman) qui, avec un mari souvent absent, consacre toute sa vie à ses trois enfants (parmi les plus turbulents du quartier). Pas plus d'explications du côté des deux autres amies de la bande : Bree Van De Kamp (Marcia Cross), à qui l'on décernerait sans la moindre hésitation la palme de la mère au foyer; ou encore de Gabrielle Solis (Eva Longoria), une ex-mannequin qui n'a guère d'activités que celle d'attendre le retour de son mari. Les quatre amies sont sous le choc.
Difficile, dans ces conditions, de se demander si elles-mêmes sont à l'abri d'une telle tragédie. Après tout, leur vie n'est pas bien différente de celle de Marie-Alice, comme elle, elles ne sont que des mères au foyer dans une banlieue aisée… et si tranquille.




De l'amour, de la passion, de la trahison et une dose de crime, Desperate Housewives (littéralement "Femmes au foyer désespérées" ou "Femmes au bord de la crise de nerfs") possède tous les ingrédients d'un bon soap opéra, une bonne dose d'humour et de dérision en plus. Sans oublier le soupçon de réalisme qui manque cruellement au genre précité.
Vous l'aurez compris, Desperate Housewives c'est LA recette du succès.
Au premier abord, une recette facile empreinte de paranoïa et de belles filles sexy pour aguicher le téléspectateur. Mais Desperate Housewives c'est bien plus que ça. La série s'intéresse de façon sérieuse aux vrais problèmes que peuvent rencontrer les femmes au foyer. Elles deviennent les héroïnes de l'ombre. Bien plus qu'il n'en faut pour rendre accroc toutes celles (ou ceux) qui subissent ce genre de situation. Autant dire presque tout le monde. Mais surtout, sous son aspect lisse et consensuel, la série distille une saveur douce-amère où l'on découvre tout à coup que ces petites choses ordinaires du quotidien pourraient cacher des vérités bien moins avouables et une réalité bien plus drôle. Alors comme dans les premiers moments de Six Feet Under, la vie des habitants de Wisteria Lane devient beaucoup plus passionnante à suivre.

Et alors que personne ne s'y attendait vraiment, en quelques mois, Desperate Housewives est devenu un véritable phénomène de société. En une saison, la série s'est permis de rentrer dans le top 10 des programmes les plus regardés outre-atlantique, avec des scores qui atteignent les 30 millions de téléspectateurs. Des audiences parmi les meilleures de la saison et un succès qui, cumulé avec celui de Lost, a permis au réseau ABC de revenir sur le devant de la scène, alors que les saisons passées avaient été très difficiles. Une véritable réussite populaire qui en devient presque étonnante pour une série aussi décalée.
Desperate Housewives c'est avant tout un homme Marc Cherry et des femmes. C'est en réalisant le calvaire de la vie de sa mère qui, comme beaucoup des femmes au début des années 60, "sacrifiait" tout pour s'occuper de sa famille, que lui est venue l'idée de la série. Quelques mois et quelques rencontres plus tard, Mark Cherry, accompagné de Michael Edelstein, Charles Pratt Jr, un producteur de nombreux soap comme Titans, General Hospital ou Santa Barbara et Tom Spezialy, producteur et scénariste sur les Ed ou Dead Like Me démarre l'aventure à l'écran. Un pari risqué et transformé où les femmes ne sont pas en reste puisque les vedettes ne sont autres que Teri Hatcher (Loïs de Loïs et Clark), Felicity Hauffman (Sports Night, A la Maison Blanche), Marcia Cross, la méchante de Melrose Place, ou encore Nicollette Sheridan (Côte Ouest). Une vraie basse-cour dans laquelle il ne manquait que le coq ; apparu sous les traits de Jamie Denton (Le Caméléon, Agence Matrix), dans le rôle de Mike Delfino, le nouveau (et séduisant) voisin célibataire…


Vous aimez???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dark phoebe
Phoebe
Phoebe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 732
Age : 30
Localisation : dans les bras de cole
Date d'inscription : 16/08/2006

MessageSujet: Re: Desperate housewives   Lun 30 Oct - 15:16

moi j'adore ^^
la j'en suis à la saison 2, j'ai quasi fini.
c'est trop triste Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heaven.infos.st
 
Desperate housewives
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ABC Studios] Desperate Housewives - Saison 5 (2008)
» Desperate Housewives
» Julie Benz dans Desperate Housewives (saison 6)
» Desperate housewives 2 le 2 mars sur la TSR
» Nathan Fillion dans Desperate Housewives

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ChArMeD LeGenD °Le ForUm° :: Autres :: divers-
Sauter vers: